Andicha Aquan Oraquan

Le corbeau dérobe la lumière


Tant dans la thématique que dans la forme, cette production offre une évasion systématique tout en montrant la relation entre le conte amérindien et le tragique d’une vie de résistance face à une colonisation qui persiste,

Le mode d’intervention de cette pièce évoque l’oubli de l’être face au consentement en présentant le théâtre à travers un conte aux allures enfantines. On accède alors à l’univers du Corbeau qu’est le rêve. Mais le rêve n’est jamais très loin de la réalité…

Le Corbeau vit dans un monde rebel où amour et liberté riment.

En confrontatant le rêve au réel, le sens du spectacle se construit graduellement grâce à la complicité des acteurs et des spectateurs, dans un climat à la fois provocateur et convivial.

Comme toutes les oeuvres précédentes de
Sylvie-Anne Siouï Trudel, Andicha Aquan Oraquan se situe dans une recherche théâtrale qui réflête un monde amérindien vivant bien malgré lui en parallèle avec l’univers des conquérants.